Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

XenTech collectionne les tumeurs… pour mieux les détruire

Spin off de l’Institut Curie, XenTech construit une collection de xénogreffes de tumeurs humaines pour aider les industriels à tester leurs candidats médicaments et pour découvrir de nouveaux biomarqueurs à fins diagnostiques.

Ce contenu est réservé aux abonnés. Pour continuer cliquer sur le lien ci dessous.
Login & Purchase

Similar posts
  • L’Institut Curie choisit Intel comme partenaire principal pour implémenter le calcul haute performance et l’IA pour accélerer...   L’Institut Curie et Intel lancent une collaboration pionnière pour développer, et utiliser des outils, des pipelines et des techniques innovantes en bioinformatique et améliorer l’utilisation du profilage moléculaire dans les contextes de recherche et d’oncologie clinique. La médecine de précision des cancers vise à mettre en place des traitements adaptés aux caractéristiques génétiques de [...]
  • Global Bioenergies en voie d’accéder à la phase industrielle Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour voir entièrement ce contenu. Veuillez Login pour accéder au [...]
  • La transition énergétique en marche Lors de son discours au Parlement européen de Strasbourg le 17 avril, Emmanuel Macron a déclaré : «je souhaite que nous puissions dans les prochains mois rouvrir le débat sur un prix plancher du carbone. La France poussera l’idée d’un prix minimum et la France soutiendra l’idée d’une taxe aux frontières pour le CO2. (…) C’est [...]
  • Abolis lauréate de la phase 2 du Concours mondial de l’innovation 2030 Abolis est lauréate de la phase 2 du Concours Mondial d’Innovation 2030 avec le projet Cell Factory. Ce prix récompense la seconde phase de son développement. Installée à Genopole où elle emploie 20 personnes, Abolis Biotechnologies développe à façon des micro-organismes capables de produire, par fermentation, des molécules chimiques d’intérêt industriel. La jeune société, créée [...]
  • Une nouvelle technique d’imagerie ultraperformante   Une équipe de chercheurs INSERM/CNRS issus de l’Institut Langevin, de l’Accélérateur de Recherche Technologique en Ultrasons biomédicaux et du Centre de recherche cardiovasculaire de Paris, vient de mettre au point une technique d’imagerie médicale hybride non invasive combinant deux technologies existantes, la tomographie par émission de positons (TEP, ou PETscan) et l’imagerie ultrasonore ultrarapide. [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

AIS2018
oulouse ESOF 2018
Medfit2018