Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Vous dormez peu ? Attention à ce que vous grignotez !

Ne pas dormir assez, fatigue, diminue les capacités cognitives. Mais ce n’est pas tout, accumuler une dette de sommeil favoriserait également la consommation d’aliments gras, sucrés, salés au point d’être un facteur de risque d’obésité.

Jeudi 9 et vendredi 10 juin 2016, l’Institut Pasteur de Lille, lors de ses 18e entretiens de la nutrition, s’interrogeaient sur les liens entre cerveau, sommeil, poids et nutrition. Vaste programme illustrant l’influence de nos habitudes (notamment alimentaires) sur notre vie.

Ce contenu est réservé aux abonnés. Pour continuer cliquer sur le lien ci dessous.
Login & Purchase

Articles qui pourraient vous intéresser

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite