Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Vous dormez peu ? Attention à ce que vous grignotez !

Ne pas dormir assez, fatigue, diminue les capacités cognitives. Mais ce n’est pas tout, accumuler une dette de sommeil favoriserait également la consommation d’aliments gras, sucrés, salés au point d’être un facteur de risque d’obésité.

Jeudi 9 et vendredi 10 juin 2016, l’Institut Pasteur de Lille, lors de ses 18e entretiens de la nutrition, s’interrogeaient sur les liens entre cerveau, sommeil, poids et nutrition. Vaste programme illustrant l’influence de nos habitudes (notamment alimentaires) sur notre vie.

Ce contenu est réservé aux abonnés. Pour continuer cliquer sur le lien ci dessous.
Login & Purchase

Articles qui pourraient vous intéresser

Similar posts
  • Cellules-souches : nous devons poursuivre les recherches En partenariat avec RTFlash Vendredi, 13/10/2017  Version PDF zoom Il y a presque 20 ans, les équipes de recherche de James Alexander Thomson, Joseph Istkovitz-Eldor et Benjamin Reubinoff, parvenaient à  produire les premières lignées de cellules-souches embryonnaires chez l’homme, faisant entrer la médecine dans une nouvelle ère, celle de la médecine régénérative, capable potentiellement de [...]
  • Succès de l’introduction en bourse de Valbiotis ↓ Valbiotis, société créée en 2014, annonce le succès de son introduction en bourse. L’entreprise, implantée à La Rochelle, a levé 11,5 millions d’euros sur Alternext. L’offre a été sursouscrite 1,5 fois et la clause d’extension intégralement mise en œuvre. Par ailleurs, le prix de l’action a été fixé à 10,5 euros, en milieu de [...]
  • Un lecteur de glucose révolutionnaire remboursé pour les diabétiques Le gouvernement a autorisé le remboursement en pharmacie à partir du 1er juin 2017 du système d’autosurveillance flash du glucose interstitiel FreeStyle Libre de la société Abbott après un avis favorable rendu en juillet 2016 par la Haute Autorité de Santé. Cette mesure était attendue avec impatience depuis des mois par les diabétologues et les [...]
  • Deinove change de stratégie Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour voir entièrement ce contenu. Veuillez Login pour accéder au [...]
  • Le coût sanitaire de l’exposition aux perturbateurs endocriniens Le coût sanitaire direct et indirect de l’exposition aux produits contenant des perturbateurs endocriniens (PE) pourrait s’élever à plus de 340 milliards de dollars par an aux Etats-Unis. Ce coût correspondrait à 2,33% du PIB des Etats-Unis par an (contre 1.2% à 2% du PIB pour l’UE). La différence entre l’UE et les Etats-Unis serait le fait de réglementations [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

InnovIn Med
Immunotherapies for infectious deseases