Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Virus de la Vallée du Rift : mise en évidence d’un mécanisme de l’infection

Le virus de la fièvre de la Vallée du Rift, transmis par des moustiques, est responsable d’épidémies chez l’animal en Afrique et peut être mortel chez l’Homme. Des chercheurs de l’Institut Pasteur et du CNRS, en collaboration avec l’université de Goettingen, ont caractérisé le mécanisme d’insertion d’une protéine de l’enveloppe du virus dans la membrane cellulaire de l’hôte,  et qui lui permet ainsi d’infecter la cellule. Ils ont montré que la protéine d’enveloppe virale présente une « poche » qui reconnaît certains lipides de la membrane cellulaire. Cette poche est également présente chez d’autres virus transmis par d’autres moustiques, comme les virus Zika et chikungunya. La compréhension de ces interactions devrait permettre l’identification de nouvelles stratégies thérapeutiques ciblant des virus transmis par ces moustiques. Ces résultats sont publiés le 3 novembre 2017 dans la revue Science.

Communiqué de l’Institut Pasteur

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite