Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Vincent Studer, lauréat du prix Jean Jerphagnon pour la photonique

 Le  comité  d’organisation  du  Prix  Jean  Jerphagnon,  présidé   par  Jean­‐Luc  Beylat,  Président  de  Systematic  Paris­‐Region  et  Président  de  Nokia  Bell  Labs  France,  a  annoncé  le  lauréat  2017  de ce prix.  

Il  est  attribué  à  Vincent  Studer  qui  a  reçu  une  dotation  de  10.000 €   et  a  été  remis  lors  de  la  journée  de  la  Photonique  en  France  tenue  au  ministère  de  l’Economie  et  des  Finances  à  Bercy   le  4  juin  2018.

Le  Prix  Jean  Jerphagnon,  prix  de  l’excellence  scientifique  au  cœur  de  l’entreprenariat,  est  attribué  chaque  année  à   un  chercheur  ou  ingénieur  reconnu  internationalement  et  proposant  un  projet  innovant  comportant  au  moins  un   élément  d’optique  ou  de  photonique.  Parmi  les  nombreux  critères  de  sélection,  la  valeur  scientifique,  le  fort  potentiel   industriel  et  les  qualités  sociétales  et  économiques  présumées  pour  les  applications  envisagées,  sont  rigoureusement   étudiés.

 Vincent  Studer  (Université  de  Bordeaux,  co‐fondateur  d’Alvéole,  directeur  de  recherche  CNRS)  a  séduit  le  jury  en   prouvant  qu’il  avait  pu  passer  «  du  projet  au  produit  »  en  créant  la  société  Alvéole  où  il  est  aujourd’hui  consultant.  Les   travaux  de  Vincent  Studer  ont  permis  «  d’imprimer  »  des  molécules  avec  de  la  lumière  et  de  concevoir  des  nouveaux   modèles  in‐vitro  pour  la  biologie.

Parce  qu’il  devient  fondamental  de  contrôler  le  comportement  et  le  développement  des  cellules  vivantes  en  culture,   Alvéole  commercialise  un  dispositif  de  «  photopatterning  »  permettant  aux  biologistes  de  créer  des  motifs  de   protéines  pour  les  tests  cellulaires  essentiels  à  leurs  travaux  de  recherche.  Depuis  quelques  années,  l’étude  de   l’influence  du  micro­‐environnement  sur  les  mécanismes  intra  et  intercellulaires  est  primordiale  pour  la  recherche  en   biologie  cellulaire  et  médicale,  notamment  en  cancérologie,  immunologie  ou  neurobiologie.  Parmi  les  méthodes  de   contrôle  de  ce  micro­‐environnement,  le  «  photopatterning  »  qui  consiste  à  créer  des  motifs  (ou  patterns)  de  protéines   sur  lesquels  sont  cultivées  les  cellules  vivantes  est  en  plein  développement.    Ce  procédé  connaît  un  grand  succès   auprès  des  chercheurs  en  biologie,  avec  des  applications  potentielles  pour  la  culture  cellulaire  3D,  les  organ­‐on­‐chips   ou  encore  l’étude  du  développement  neuronal.  Fondée  en  2010,  par  trois  chercheurs  du  CNRS,  dont  Vincent  Studer,   Alvéole  développe  et  commercialise  des  outils  innovants  pour  contrôler  le  microenvironnement  cellulaire.

Le  jury  du  Prix  Jean  Jerphagnon   regroupe  des  acteurs  connus  de  l’optique­‐photonique  et  des  personnalités   marquantes  du  monde  de  l’innovation  tant  scientifique  qu’entrepreneurial.  Le  Jury  est  présidé  par  Alain  Aspect,   Directeur  de  Recherche  au  CNRS  (Laboratoire  Charles  Fabry  de  l’Institut  d’Optique  Graduate  School),  et  co­‐présidé  par   Thierry  Georges,  entrepreneur  et  PDG  de  Oxxius.

Similar posts
  • Inauguration du Laboratoire Commun GreenCare entre DEMETA et l’Université de Rennes 1 Communiqué de presse DEMETA, l’Université de Rennes 1 et la SATT Ouest Valorisation ont annoncé le 29 mai  la création, à Rennes, du  Laboratoire Commun de recherche (LabCom)  GreenCARE, réunissant les meilleures expertises industrielles et académiques de la catalyse polymétallique pour proposer une nouvelle génération de procédés chimiques respectueux de l’environnement dans le domaine des [...]
  • CorWave développe une nouvelle pompe cardiaque moins invasive Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour voir entièrement ce contenu. Veuillez Login pour accéder au [...]
  • La nanoprotéomique vient de naître Communiqué de presse Université d’Evry-Paris-Saclay, AP-HP, Université de Cergy-Pontoise Rupture technologique pour le dépistage des maladies graves et leur prévention : des quantités infimes de marqueurs de pathologies jusqu’ici non détectables seront bientôt repérées dans l’organisme. La nanoprotéomique vient de naître. Avec l’ambition à moyen terme de le rendre portable, peu coûteux, connecté et à [...]
  • Elsalys Biotech poursuit sa collaboration avec l’Institut Curie pour développer un anticorps thérapeutique first-in-class anti-TYRO3 dans... Les premières études menées dès 2013 par Elsalys Biotech avec l’Institut Curie dans le laboratoire du Dr. François Radvanyi, UMR 144 (Compartimentation et dynamique cellulaires, Institut Curie/CNRS/Sorbonne Université) avaient permis de valider la cible thérapeutique : TYRO3, une protéine Tyrosine Kinase de la famille TAM (TYRO3/AXL/MER) surexprimée à la surface des cellules cancéreuses et impliquée dans [...]
  • Une nouvelle technique d’imagerie ultraperformante   Une équipe de chercheurs INSERM/CNRS issus de l’Institut Langevin, de l’Accélérateur de Recherche Technologique en Ultrasons biomédicaux et du Centre de recherche cardiovasculaire de Paris, vient de mettre au point une technique d’imagerie médicale hybride non invasive combinant deux technologies existantes, la tomographie par émission de positons (TEP, ou PETscan) et l’imagerie ultrasonore ultrarapide. [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Microbiotes 2018
oulouse ESOF 2018
Medfit2018