Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Une puce pour comprendre la maladie de Huntington

La chorée de Huntington est une maladie neurologique orpheline qui touche en France 6000 personnes, et provoque des troubles cognitifs, psychiatriques et moteurs. En cause, une mutation du gène HTT, qui code pour une protéine, la huntingtine. Au niveau cérébral, cette protéine mutante provoque un dysfonctionnement du circuit connectant le cortex et le striatum, situé en dessous. Une équipe de recherche menée par Frédéric Saudou, de l’Institut des Neurosciences de Grenoble, est parvenue à comprendre comment en reconstituant sur une puce le circuit corticostriatal impliqué dans la maladie. Les chercheurs ont pour cela cultivé des neurones de souris modèles atteintes de la chorée de Huntington dans de petites chambres reliées par des canaux d’une largeur de trois microns et de plusieurs centaines de microns de long, réalisés dans un matériau biocompatible transparent. Ce dispositif leur a permis d’isoler les neurones du cortex et ceux du striatum dans des compartiments distincts, avant de les connecter par des axones dont ils ont contrôlé la pousse et l’orientation par microfluidique. Pour étudier les interactions entre ces deux régions cérébrales, ils ont créé des circuits hybrides associant un cortex sain à un striatum malade, et inversement. Leurs travaux montrent que l’atteinte des neurones du cortex suffit à provoquer des dysfonctionnements, même si ceux du striatum sont sains. A l’inverse, des cellules nerveuses corticales saines peuvent réparer les neurones du striatum si ces derniers sont malades. Le cortex apparaît donc comme une cible de choix dans le traitement de la maladie. Au-delà de cette découverte, les chercheurs espèrent également que leur dispositif permettra de tester in vitro l’efficacité thérapeutique de futurs traitements

Cell Rep, janvier 2018

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

oulouse ESOF 2018