Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Une enzyme fongique pour la bioraffinerie

 

La lignocellulose présente dans la paroi des cellules végétales est très résistante à la dégradation  enzymatique, ce qui limite la production de biocarburants à partir de bois. Un sujet qui fait l’objet de nombreuses recherches dans la filière de la chimie verte depuis une dizaine d’années. Des chercheurs de l’Inra et du CNRS ont identifié une nouvelle famille enzymatique du groupe des LPMO (lytic polysaccharides monooxygenases), produite par des champignons dégradeurs de bois, et capable de faciliter la dégradation du xylane, un polysaccharide qui recouvre les fibres de celluloses du bois. Les premiers essais, menés sur du peuplier et du pin, indiquent que cette nouvelle classe d’enzymes permet de transformer la cellulose du bois en glucose deux fois plus efficacement que ne le font les cellulases utilisées jusqu’ici en bioraffinerie.

Nature Chemical Biology (janvier 2018) doi:10.1038/nchembio.2558

Similar posts
  • L’Inra confirme son engagement auprès des start-ups et annonce une prise de participation au capital d’EnobraQ   Depuis 2015, l’Inra a adopté une politique de participation dans des start-up, ouvrant ainsi la voie à une nouvelle forme de valorisation économique de ses résultats de recherche. Elle permet aussi d’accompagner l’innovation, de favoriser la réussite de ces jeunes sociétés et de créer des emplois. EnobraQ a été créée à la fin de [...]
  • Elsalys Biotech poursuit sa collaboration avec l’Institut Curie pour développer un anticorps thérapeutique first-in-class anti-TYRO3 dans... Les premières études menées dès 2013 par Elsalys Biotech avec l’Institut Curie dans le laboratoire du Dr. François Radvanyi, UMR 144 (Compartimentation et dynamique cellulaires, Institut Curie/CNRS/Sorbonne Université) avaient permis de valider la cible thérapeutique : TYRO3, une protéine Tyrosine Kinase de la famille TAM (TYRO3/AXL/MER) surexprimée à la surface des cellules cancéreuses et impliquée dans [...]
  • CARBIOS annonce le développement d’un nouveau procédé, permettant de dépolymériser les fibres de polyester PET des déchets textiles  CARBIOS (Euronext Growth Paris : ALCRB), société pionnière dans le domaine de la bioplasturgie, a franchi une nouvelle étape dans le développement de son procédé de dépolymérisation enzymatique en le rendant applicable aux fibres de polyester PET des déchets textiles. « Transformer des textiles polyesters indésirables en matières premières de haute qualité en utilisant la [...]
  • Le monde agricole en mutation On sentait un bouillonnement cette année au Salon International de l’Agriculture (SIA) 2018. Le stand de l’INRA (l’Institut National de recherche Agronomique) a  été le point d’étape de quelques ministres : Frédérique Vidal, Stéphane Travert, Nicolas Hulot… L’Inra se transforme. Philippe Mauguin, le PDG de l’INRA, est l’artisan d’un rapprochement entre l’INRA et l’IRSTEA (Institut National [...]
  • Une nouvelle technique d’imagerie ultraperformante   Une équipe de chercheurs INSERM/CNRS issus de l’Institut Langevin, de l’Accélérateur de Recherche Technologique en Ultrasons biomédicaux et du Centre de recherche cardiovasculaire de Paris, vient de mettre au point une technique d’imagerie médicale hybride non invasive combinant deux technologies existantes, la tomographie par émission de positons (TEP, ou PETscan) et l’imagerie ultrasonore ultrarapide. [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

AIS2018
oulouse ESOF 2018