Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Un test pour évaluer l’évolution du cancer du côlon

Chez les patients atteints d’un cancer colorectal, l’infiltration de la tumeur par des cellules immunitaires fournit des indications sur l’évolution probable de la maladie et constitue donc un outil de pronostic potentiel. Une équipe de chercheurs de l’Inserm, de l’Université Paris Descartes et de médecin de l’AP-HP a exploité cette propriété pour mettre au point un test immunologique qui quantifie la densité en lymphocytes T totaux et en lymphocytes tueurs dans la tumeur et son front d’invasion. Baptisé Immunoscore, il permet de mieux définir la manière donc va évoluer la maladie et d’identifier les patients présentant un risque élevé de récidive tumorale.

Pour évaluer à grande échelle sa valeur pronostique, une équipe internationale a mené une étude auprès de plus de 2600 malades atteints d’un cancer colorectal au stade I à III en évaluant leur risque de récidive dans les 5 ans après leur opération ainsi que leur survie. Les résultats ont montré l’efficacité de l’Immunoscore, les malades ayant le score le plus élevé présentant le risque de récidive le plus faible et la survie la plus longue. Ainsi, seuls 8 % des patients dotés d’un immunoscore élevé ont vu leur maladie récidiver à 5 ans. Cette proportion atteint à 19 % pour les sujets présentant un score intermédiaire et 32 % dans le groupe de patients au score le plus faible. Les performances de ce test sont inégalées et dépassent celles des critères tumoraux histologiques et cliniques utilisés jusqu’ici pour choisir la stratégie thérapeutique appliquée. Elles sont notamment indépendantes de l’âge du patient, de son sexe ou du stade (T ou N) de la maladie. L’ Immunoscore pourrait donc être utilisé avec profit pour mieux paramétrer les traitements chimiothérapeutiques délivrés aux patients en fonction de leur risque de récidive.

Pagès F et al. mai 2018, The Lancet, 391 (10135), 2128–39   

doi: https://doi.org/10.1016/S0140-6736(18)30789-X

Similar posts
  • Pollution atmosphérique et santé du foetus Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour voir entièrement ce contenu. Veuillez Login pour accéder au [...]
  • Sofinnova Partners mène le tour de financement de série A de 6 M€ de la société SafeHeal SafeHeal, une jeune société d’instrumentation médicale, spécialisée dans la chirurgie digestive et développant un implant appelé Colovac, a finalisé un tour de financement de série A de 6 M€, mené par Sofinnova Partners. Basée à Paris, SafeHeal développe un dispositif médical innovant de protection des anastomoses digestives, appelé Colovac, conçu pour réduire les complications et [...]
  • Elsalys Biotech poursuit sa collaboration avec l’Institut Curie pour développer un anticorps thérapeutique first-in-class anti-TYRO3 dans... Les premières études menées dès 2013 par Elsalys Biotech avec l’Institut Curie dans le laboratoire du Dr. François Radvanyi, UMR 144 (Compartimentation et dynamique cellulaires, Institut Curie/CNRS/Sorbonne Université) avaient permis de valider la cible thérapeutique : TYRO3, une protéine Tyrosine Kinase de la famille TAM (TYRO3/AXL/MER) surexprimée à la surface des cellules cancéreuses et impliquée dans [...]
  • Une nouvelle technique d’imagerie ultraperformante   Une équipe de chercheurs INSERM/CNRS issus de l’Institut Langevin, de l’Accélérateur de Recherche Technologique en Ultrasons biomédicaux et du Centre de recherche cardiovasculaire de Paris, vient de mettre au point une technique d’imagerie médicale hybride non invasive combinant deux technologies existantes, la tomographie par émission de positons (TEP, ou PETscan) et l’imagerie ultrasonore ultrarapide. [...]
  • Transformer le cancer en maladie chronique : un objectif désormais réaliste En partenariat avec RTFlash, édito du Sénateur René Trégouët zoom Comme vient de le confirmer le dernier rapport de l’American cancer society, la mortalité par cancer poursuit son recul historique aux États-Unis, avec une baisse de 26 % de mortalité provoquée par cette maladie entre 1991 et 2015, soit près de 2,4 millions de décès [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

oulouse ESOF 2018
Medfit2018