Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

TxCell SA et Inserm Transfert ont signé un accord de R&D

download

 

 

cropped-itun-logo-1

 

TxCell SA et Inserm Transfert, pour le compte de l’Inserm et de l’Université de Nantes, ont signé le 2 mai 2017 un accord de R&D portant sur le traitement du rejet de greffe en transplantation et les maladies auto-immunes, en particulier, la sclérose en plaque.

Cette collaboration fait suite à l’accord de licence mondiale exclusive conclu en décembre 2016 et portant sur une nouvelle population de cellules Treg identifiée par une équipe de l’Inserm. L’accord couvre des activités de R&D qui seront menées en collaboration entre TxCell et le Centre pour la Recherche en Transplantation et en Immunologie (CRTI), un centre d’excellence dans le domaine de la transplantation et de l’immunologie (UMR 1064 de l’Inserm/Université de Nantes).

TxCell et le CRTI vont travailler ensemble au développement de cellules Treg CD8+ modifiées génétiquement avec un récepteur à l’antigène chimérique (Chimeric Antigen Receptor, CAR). Ces CAR-Tregs reposeront sur des cellules Tregs propriétaires exprimant le marqueur CD8 (Tregs CD8+). La collaboration se concentrera sur le traitement du rejet de greffe en transplantation et sur les maladies auto-immunes, et plus particulièrement la sclérose en plaques. De plus, TxCell et le CRTI développeront un procédé de fabrication pour permettre la réalisation ultérieure de potentielles études cliniques de preuve de concept.

La collaboration élargira la portée des travaux de recherche réalisés par TxCell sur les cellules Treg CD4+ génétiquement modifiées et explorera en parallèle le potentiel thérapeutique des cellules Treg CD8+ génétiquement modifiées. Ces Tregs CD8+ sont non-cytotoxiques et possèdent un mécanisme d’action unique et hautement immunosuppresseur médié par la libération de cytokines anti-inflammatoires et tolérogènes.

L’équipe du CRTI a déjà démontré l’efficacité de cette population de cellules Treg CD8+ dans plusieurs modèles précliniques, dont l’allogreffe cardiaque, le rejet de peau humaine et la maladie du greffon contre hôte (GvHD) chez des souris humanisées pour leur système immunitaire. Dans ces modèles, l’administration de cellules Treg CD8+ a permis d’éviter, respectivement, le rejet de peau et la GvHD.

En plus de la propriété intellectuelle déjà prise en licence exclusive en décembre 2016, TxCell dispose également d’une option exclusive sur les programmes et produits développés dans le cadre de la collaboration annoncée aujourd’hui. Les termes financiers de l’accord n’ont pas été divulgués.

Dans le traitement du rejet de greffe, la collaboration annoncée aujourd’hui complètera la collaboration en cours entre TxCell et l’Université de Colombie-Britannique (UBC) à Vancouver, au Canada depuis octobre 2016, qui porte sur des cellules CAR-Treg fabriquées à partir de cellules Treg CD4+.

 

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Genopole
Mab Design