Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Theranexus : Vers des traitements neurologiques et psychiatriques plus efficaces et plus sûrs ?

Associer des traitements neuropsychiatriques avec une faible dose de modulateurs gliaux pourrait en améliorer l’efficacité ou permettre d’en diminuer la dose, ont découvert les chercheurs à l’origine de la start-up Theranexus. La première pathologie ciblée est la narcolepsie, une maladie rare pour laquelle persiste un besoin médical.

Franck Mouthon, président de Theranexus_petite

Franck Mouthon, président de Theranexus

Somnolence inopinée et perte brusque du tonus musculaire sont deux symptômes qui caractérisent la narcolepsie, un trouble spectaculaire et invalidant. Le traitement de première ligne est le modafinil, un médicament éveillant permettant de réduire les somnolences diurnes. Il persiste cependant une somnolence chez environ 60 % des patients et environ 25 % d’entre eux sont résistants à cette molécule. Associer le modafinil avec une faible dose d’un antiarythmique repositionné pour ses propriétés de modulateur des connexines gliales, la flécaïnide, pourrait améliorer la vie de ces patients. Cette combinaison développée par Theranexus (THN 102) a ainsi pu démontrer très récemment sa supériorité d’efficacité sur la somnolence et la cognition par rapport au traitement de référence dans une étude de privation de sommeil chez des volontaires sains, réalisée à l’hôpital Percy et soutenue par la Direction Général de l’Armement (DGA). Le développement clinique pour tester l’efficacité du THN102 par rapport au modafinil seul entre actuellement en phase II chez des patients narcoleptiques.
A l’origine de Theranexus, Franck Mouthon, président, et Mathieu Charvériat, directeur scientifique. Tous deux ont travaillé au CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) en collaboration avec des chercheurs de Bio-Modeling Systems* sur le rôle des cellules gliales dans les dysfonctionnements neuronaux dans les maladies neurodégénératives. Longtemps sous-estimées, les cellules gliales ont un rôle primordial de régulation et de soutien de l’activité synaptique des neurones. Une partie de cette régulation se fait via les connexines, des protéines transmembranaires qui assurent des jonctions entre les cellules gliales et jouant un rôle clé dans la structure des réseaux gliaux. Les chercheurs ont découvert que leur inhibition offrait un nouveau profil plus sûr et plus efficace à des médicaments visant les voies de neurotransmission. Franck Mouthon et Mathieu Charvériat ont reçu dès 2009 le soutien du CEA et l’accompagnement de CEA Investissement au développement de la preuve de concept de leur technologie d’association de molécules psychotropes et de modulateurs gliaux d’une part, et à leur formation à l’entrepreneuriat d’autre part. Franck Mouthon explique la démarche de Theranexus : «Chacun de nos produits est une combinaison entre la première ligne de traitement dans des indications à fort potentiel de valeur et un modulateur des connexines gliales repositionné à faible dose. Nous sommes, en effet, partis dès le départ sur ce choix de repositionnement pour aller chercher des médicaments enregistrés capables d’agir sur cette fonctions des connexines gliales dans le support de l’activité synaptique, tous libres de droits, avec un fort recul d’utilisation chez l’homme, ce qui permet d’assurer une sécurité considérable de nos produits.» Franck Mouthon détaille ensuite les critères de choix des premières lignes de traitement d’indications neurologiques et psychiatrique : «des médicalement ayant fait leurs preuves, mais pour lesquels des besoins médicaux persistent. Nous pouvons ainsi, très tôt dans notre développement en se comparant au traitement de référence, démontrer la supériorité de nos produits par rapport à la molécule active.» Le développement rapide de Theranexus a intéressé des partenaires financiers dès 2014 : Auriga Partners, Sofimac Partners, CEA Investissement et Rhône-Alpes Création à hauteur de 3,6 M€. La start-up décline également sa technologie sur des programmes propriétaires dans les douleurs neuropathiques chroniques et de la démence.

Carte d’identité :

Theranexus
Création : 2013
Objet : Concevoir et développer des combinaisons de médicaments pour améliorer l’efficacité et la sécurité des traitements à visée psychiatrique et neurologique.
Effectif : 8 salariés
Contact : Franck Mouthon, Président franck.mouthon@theranexus.com
Site : www.theranexus.com

*Note : Le brevet princeps dont relèvent les combinaisons de molécules développées par Theranexus a été déposé en copropriété par les chercheurs du CEA et de BMSYSTEMS.

Similar posts
  • Paris Sciences & Lettres se dote d’un fonds d’amorçage Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour voir entièrement ce contenu. Veuillez Login pour accéder au [...]
  • Une photoenzyme permet aux microalgues de produire des hydrocarbures Communiqué CEA Une équipe française 1 a découvert une enzyme qui permet aux microalgues de transformer certains de leurs acides gras en hydrocarbures à l’aide de l’énergie lumineuse. Cette enzyme, qui a été baptisée FAP (pour Fatty Acid Photodecarboxylase), est d’un type très rare car seules quatre enzymes utilisant la lumière ont été identifiées jusqu’à [...]
  • Découverte d’un nouveau système de réparation des dommages causés à l’ADN par des dérivés du glucose Une équipe de chercheurs internationale (CNRS, CEA, universités Paris Diderot, Paris Descartes, Paris-Sud, Harvard Medical School et Lebanese American University) a annoncé dans la revue Science du 8 juin sa découverte d’un nouveau système de réparation des dommages causés à l’ADN par les dérivés toxiques du glucose appelés glyoxals. Leur fixation sur les guanines (le [...]
  • BIOVISION CATALYZER ET INVESTOR 2017 AWARDS   La 12ème édition de Biovision qui a eu lieu du 4 au 6 avril 2017 à Lyon a réuni plus de 1200 participants scientifiques, économiques et mobilisé les grands investisseurs de la santé et de l’innovation. Elle s’est achevée par l’annonce des six lauréats des trophées attribués aux innovations les plus prometteuses pour l’avenir de la santé.  « CATALYZER 2017», le [...]
  • Partenariat de recherche stratégique entre PIERRE FABRE et H-IMMUNE pour développer des immunothérapies de rupture dans le domaine du can...     Pierre Fabre, le deuxième groupe pharmaceutique privé français, va collaborer avec H-Immune pour utiliser la plateforme propriétaire d’Immunisation In Vitro (IVI) développée par cette biotech émergente, spin-off du CEA, afin de générer des candidats d’anticorps monoclonaux entièrement humains (mAbs), dépourvus d’effets secondaires liés à leur humanisation. L’élément-clé du modèle d’H-Immune réside dans le [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Adbiotechspet2017