Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Polaris, pionnier des huiles nutritionnelles marines

Polaris produit dans le Finistère sud des huiles riches en oméga3 (EPA-DHA), extraites de co-produits de la pêche et de microalgues. Le process de chimie verte permet d’obtenir des huiles marines destinées aux marchés de la neutraceutique, de la cosmétique et de l’agro-alimentaire.

Gildas Breton, directeur scientifique de Polaris - crédit Th. Bouveret

Gildas Breton, directeur scientifique de Polaris – crédit Th. Bouveret

 

« Nous achetons nos huiles partout dans le monde en fonction de leur niveau en Omega 3 et bien sûr de leur qualité (fraîcheur). Ces huiles sont produites à  partir de co-produits de la pêche uniquement afin de garantir un développement durable de la filière. C’est un vrai métier qui va de la supply chain aux procédés en tenant compte du client final. Nous préservons tout au long du process les oméga3 en les protégeant et les rendant résistants au risque d’oxydation : c’est un savoir-faire unique de Polaris appelé Quality Silver et reconnu par l’industrie. Tout cela pour garantir au client final un goût le plus agréable possible et la dose d’Omega3 dont il a besoin pour en tirer le bénéfice santé qu’il attend » commente le Directeur Général, George Marco.


Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour voir entièrement ce contenu.

Veuillez Login pour accéder au contenu.

Trente ans de recherche sur les oméga3

Créée en 1994, autour d’un brevet sur l’enrichissement enzymatique des acides gras polyinsaturés Oméga 3, la société Polaris, co-fondée (à  Pleven) par le biologiste Gildas Breton et Stéphane Lozachmeur a beaucoup grandi dans le domaine des lipides nutritionnels. Depuis 2005, la technologie Quality Silver  permet d’obtenir des huiles marines ou végétales (bourrache) ultrastables et résistantes dans le temps et donc de garantir  la posologie et la résistance au stress oxydatif. La marque OmégaVie est  lancée en 2008 et dès 2009 Seventure investit dans cette biotech innovante. En 2011, Gildas Breton met au point un dispositif de distillation moléculaire. Et en 2012, les associés lancent le site industriel de la Grande Halte à la Forêt-Fouesnant (11 M€). Début 2016, les deux co-fondateurs revendent leurs parts à un investisseur privé.

Similar posts
  • Perspectives de l’épigénétique en dermo-cosmétique Les chercheurs de Givaudan Active Beauty testent in vitro sur des lignées cellulaires des produits d’origine végétale ou marine pour trouver des marqueurs de l’épigénétique. Interview d’Alexis Rannou, Directeur des Opérations chez Givaudan Active Beauty, business unit dédiée aux ingrédients actifs cosmétiques du Groupe Givaudan   Les industriels de la cosmétique attendent beaucoup de l’épigénétique ? [...]
  • Fermentalg prêt à commercialiser DHA ORIGINS, sa gamme d’huiles algales naturellement riches en oméga 3. Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour voir entièrement ce contenu. Veuillez Login pour accéder au [...]
  • Fermentalg fait l’acquisition d’un portefeuille stratégique de brevets sur la production d’oméga-3   Fermentalg (Euronext – FALG), acteur majeur français des microalgues pour la nutrition et la santé, annonce l’acquisition d’un portefeuille de cinq brevets, dont une partie déjà délivrée sur plusieurs territoires, qui vient renforcer sa propriété intellectuelle (21 familles de brevets déjà déposés) et sa capacité de déploiement industriel et commercial sur le segment stratégique [...]
  • AlgoSource construit une unité de production à Guérande AlgoSource, société spécialisée dans la valorisation des microalgues, construit une unité de production à Guérande (Loire-Atlantique), dans le cadre d’un plan d’investissement de 3 Millions d’euros sur trois ans. Avec une capacité nominale annuelle de 100 m3, ce nouveau site va permettre de quadrupler la production d’extraits de spiruline en 2017. En 2018, la société installera une [...]
  • Une photoenzyme permet aux microalgues de produire des hydrocarbures Communiqué CEA Une équipe française 1 a découvert une enzyme qui permet aux microalgues de transformer certains de leurs acides gras en hydrocarbures à l’aide de l’énergie lumineuse. Cette enzyme, qui a été baptisée FAP (pour Fatty Acid Photodecarboxylase), est d’un type très rare car seules quatre enzymes utilisant la lumière ont été identifiées jusqu’à [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

InnovInMed2018
Maison de la chimie 2018