Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Phagothérapie : les mécanismes d’action décryptés

 

Dans un article paru dans PLoS Genetics le 5 juillet, des chercheurs de l’Institut Pasteur et de l’Université Catholique de Louvain (Belgique) décryptent pour la première fois les mécanismes génétiques et métaboliques qui sous-tendent l’action d’un bactériophage connu pour son potentiel thérapeutique. Face à l’inquiétante augmentation des résistances bactériennes aux antibiotiques et à la difficulté de concevoir de nouvelles molécules efficaces, la phagothérapie, qui repose sur l’utilisation de ces virus bactériens, connaît depuis quelques années un regain d’intérêt de la communauté scientifique. Cette découverte contribue ainsi aux efforts entrepris pour permettre le développement de ce traitement, aujourd’hui délaissé dans le monde occidental.

 

La phagothérapie est une approche médicale utilisée pour traiter les maladies infectieuses d’origine bactérienne, s’appuyant sur les capacités naturelles de certains virus, appelés bactériophages, à tuer les bactéries qu’ils reconnaissent spécifiquement. La phagothérapie fût proposée il y a presqu’un siècle à l’Institut Pasteur par le chercheur franco-canadien Félix d’Herelle. Bien qu’initialement utilisée dans le monde entier, à partir des années 1940 elle connut un fort essor dans les pays de l’Est, alors qu’elle fût progressivement abandonnée dans les pays occidentaux au profit des antibiotiques, jugés plus prometteurs. Aujourd’hui, la nature virale de ce traitement anti-bactérien et l’absence de connaissances précises sur le mode d’action des bactériophages constituent des obstacles au recours à la phagothérapie dans un cadre médical

 

Pourtant, face à l’augmentation des résistances bactériennes aux antibiotiques et à l’inquiétante perspective des impasses thérapeutiques qui l’accompagne, des scientifiques se tournent à nouveau vers la piste des bactériophages. C’est le cas de chercheurs de l’Institut Pasteur, menés par Laurent Debarbieux, chef du groupe Interactions Bactériophages Bactéries chez l’Animal, et de l’Université Catholique de Louvain (Belgique), menés par Rob Lavigne. Ils ont publié une étude attendue décryptant au niveau moléculaire les mécanismes d’action originaux utilisés par un bactériophage, connu pour son potentiel thérapeutique, infectant la bactérie pathogène opportuniste Pseudomonas aeruginosa.

Les travaux des scientifiques révèlent que toute la stratégie d’infection du bactériophage, depuis le piratage de la cellule jusqu’à son propre programme de multiplication, repose sur le métabolisme de l’ARN, un mécanisme fondamental au cœur du processus de production de la matière biologique.

En outre, les chercheurs ont également montré que le bactériophage faisait appel à des mécanismes de contrôle impliquant des fragments d’ARN appelés « petits ARN » et « ARN antisens », pour orchestrer finement les différentes étapes de production des nouvelles particules virales.
Ces travaux soulignent l’intérêt que peut présenter la caractérisation de bactériophages aux propriétés thérapeutiques, à la fois en tant que source de nouvelles découvertes fondamentales, mais également pour mieux comprendre le mode d’action des bactériophages dans leur activité antibactérienne. « Ces travaux devraient inciter à la caractérisation d’autres bactériophages à potentiel thérapeutique, commente Laurent Debarbieux. Nous espérons qu’ils contribueront, à terme, à rendre de nouveau possible en France l’utilisation de ces virus à des fins médicales ».

 Bactériophages sur la bactérie Escherichia coli © Institut Pasteur

 

 

Communiqué Institut Pasteur

Next-Generation“-omics”Approaches Reveal a Massive Alteration of Host RNA Metabolism during Bacteriophage Infection of Pseudomonas aeruginosa, Plos Genetics, 5 juillet 2016.
Anne Chevallereau (1,2), Bob G. Blasdel (3,),Jeroen De Smet (3), Marc Monot (4), Michael Zimmermann (5), Maria Kogadeeva (5), Uwe Sauer (5), , Peter Jorth (6), Marvin Whiteley (6), Laurent Debarbieux (1)*, Rob Lavigne (3)*

  • 1) Institut Pasteur, Molecular Biology of the Gene in Extremophiles Unit, Department of Microbiology, Paris, France,
  • 2) Université Paris Diderot, Sorbonne Paris Cité, Cellule Pasteur, Paris, France,
  • 3) Laboratory of Gene Technology, Department of Biosystems, KU Leuven, Leuven, Belgium,
  • 4) Institut Pasteur, Laboratoire Pathogenèse des bactéries anaérobies, Département de Microbiologie, Paris, France,
  • 5) Institute of Molecular Systems Biology, Eidgenössische Technische Hochschule (ETH) Zürich, Zürich, Switzerland,
  • 6) Department of Molecular Biosciences, Institute for Cellular and Molecular Biology, Center for Infectious Disease, University of Texas, Austin, Texas, United States of America
  • Contributions égales de ces auteurs
Similar posts
  • Phagothérapie : « les portes s’ouvrent » Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour voir entièrement ce contenu. Veuillez Login pour accéder au [...]
  • Résistance aux antibiotiques : un défi mondial! En partenariat avec RT Flash Découverts par hasard en 1928 par Alexander Flemming, les antibiotiques constituent incontestablement l’une des plus grandes avancées scientifiques et médicales du siècle dernier et ont permis de diviser par vingt, entre 1930 et 1980, la mortalité liée aux maladies infectieuses et bactériennes. Malheureusement, un usage généralisé et excessif de ces [...]
  • Phagothérapie : le cadre réglementaire en débat Un colloque s’est tenu jeudi 18 février à l’Assemblée nationale pour discuter des problématiques soulevées par l’usage des virus des bactéries dans un but thérapeutique. Organisé à l’initiative de la députée européenne Michèle Rivasi, le débat rassemblait élus, entrepreneurs, chercheurs, médecins, patients, associations, législateurs, mais aussi une vétérinaire et des éleveurs de volailles en prises avec [...]
  • Antibiorésistance : l’état d’urgence est déclaré Ce contenu est réservé aux abonnés. Pour continuer cliquer sur le lien ci dessous. Login & [...]
  • Bactériophages : un couteau suisse viral Ce contenu est réservé aux abonnés. Pour continuer cliquer sur le lien ci dessous. Login & [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Cosmetic-360.com
InnovIn Med