Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Maladie d’Alzheimer, un médicament bloque le flux d’ions toxiques pour les neurones

En partenariat avec RTFlash 29/01/2018

De nombreuses études ont lié la maladie d’Alzheimer à l’accumulation dans le cerveau de deux protéines, bêta-amyloïde et tau. Ces protéines pourraient créer des pores dans les membranes des cellules nerveuses qui permettraient aux ions de circuler de manière incontrôlable et toxique, ce qui entraînerait la dysfonction neuronale et la mort cellulaire. Une équipe internationale de chercheurs a montré qu’un nouveau médicament peut restaurer la fonction cérébrale et la mémoire chez un modèle murin de la maladie d’Alzheimer, en arrêtant ce flux d’ions toxiques dans le cerveau.

Ces premières données ouvrent une toute nouvelle option thérapeutique qui, de plus, pourrait être également prometteuse pour d’autres maladies neurodégénératives telles que la maladie de Parkinson et la sclérose latérale amyotrophique.

Cette petite molécule, appelée anle138b, semble en effet capable de réduire la perte de mémoire en bloquant directement les fuites des membranes nerveuses, en s’attachant à la fois aux amas de protéines bêta-amyloïde et tau et en désactivant les pores créés par ces agrégats. Ainsi, lorsque les chercheurs administrent anle138b à des souris à phénotype Alzheimer, qui présentent des symptômes de type fonction cérébrale anormale, altération de la mémoire et niveaux élevés de protéines bêta-amyloïdes ou de tau dans le cerveau, leur activité cérébrale est normalisée et leur capacité d’apprentissage améliorée.

Le Docteur Christian Griesinger, professeur de chimie biophysique à l’Institut Max Planck et co-auteur, ajoute que « le médicament est capable d’atteindre le cerveau lorsqu’il est pris par voie orale, il est facile à administrer et des études de toxicologie sont en cours pour de futurs essais cliniques chez l’Homme ». Car si cette première étude chez l’animal montre bien l’efficacité neuroprotectrice d’anle138b, de nombreuses études cliniques chez des patients atteints de maladies neurodégénératives seront encore nécessaires.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Similar posts
  • Déremboursement des médicaments pour la maladie d’Alzheimer Agnès Buzyn vient de confirmer le 30 mai le déremboursement  des médicaments pour la maladie d’Alzheimer alors que d’ici 2020, la France devrait compter 1,2 millions de personnes atteintes par cette maladie, 225 000 nouveaux cas étant diagnostiqués chaque année. Les médicaments qui ont obtenu une AMM  sont en majorité des génériques. Ils ont des [...]
  • AlzProtect nomme Noëlle Callizot au poste de directrice de développement pharmaceutique.   Experte internationale dans l’industrie pharmaceutique et biotech, Noëlle Callizot rejoint la société biopharmaceutique AlzProtect qui va entrer en phase 2 pour le traitement de la maladie d’Alzheimer. Durant 20 dernières années, elle a permis le développement pharmaceutique de molécules neuro-actives jusqu’au stade clinique avancé. En tant que directrice de la neuropharmacologie au Royaume Uni [...]
  • Maladie d’Alzheimer : il faut changer notre approche conceptuelle de la maladie Edito du Sénateur René Trégouët, en partenariat avec RTFLASH zoom On estime que la maladie d’Alzheimer touche déjà 850.000 personnes en France, et 225.000 nouveaux malades sont diagnostiqués chaque année. Elle se traduit par une dégénérescence lente mais inexorable des neurones, qui débute au niveau de l’hippocampe puis s’étend à l’ensemble du cerveau. Elle se [...]
  • Lutte contre le cancer : des progrès extraordinaires réalisés grâce à l’immunothérapie En partenariat avec RTFlash Vendredi, 05/01/2018, Edito du Sénateur René Trégouët Même si la vaccination a été pratiquée de manière empirique en Chine dès le XVIème siècle, c’est en 1776 que l’anglais Jenner mit en œuvre pour la première fois, à grande échelle sur l’homme, de manière scientifique, le principe de la vaccination : l’immunologie était [...]
  • AlzProtect : réversion des symptômes Alzheimer dans un modèle animal pour le candidat médicament AZP2006.   La société biopharmaceutique lilloise AlzProtect a annoncé fin septembre que son candidat médicament AZP2006 a permis de rétablir complètement les capacités d’apprentissage de la mémoire dans un modèle de rongeur Alzheimer. Actuellement en phase clinique 1, AZP2006 est développé pour le traitement de la paralysie supranucléaire progressive (PSP) avec pour objectif la maladie d’Alzheimer [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Microbiotes 2018