Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Les lymphocytes T invariants associés aux muqueuses (MAIT) responsables de l’inflammation et la fibrose dans les maladies chroniques du foie

Lymphocite T - crédit Inserm

Lymphocite T – crédit Inserm

En France, 200 000 à 500 000 individus sont atteints de cirrhose et, en Europe, plus de 170 000 décès par an sont liés à cette maladie qui aboutit à une insuffisance hépatique dont le seul traitement curatif est, à ce jour, une transplantation hépatique. La cirrhose représente le dernier stade évolutif de la fibrose associée aux maladies chroniques du foie, qu’elles soient causées par l’abus d’alcool, une hépatite virale chronique, une stéatopathie métabolique,…

Plusieurs équipes de l’Université Paris Diderot, de l’hôpital Beaujon AP-HP et de l’Institut Cochin (centre de recherche sur l’inflammation en collaboration avec des services d’anesthésieréanimation, d’anatomopathologie et d’hépatologie) se sont intéressées au rôle d’une population particulière de lymphocytes, les lymphocytes T invariants associés aux muqueuses (appelés MAIT).

Leurs travaux montrent qu’au cours de la cirrhose, les cellules MAIT du foie et du sang sont activées et s’accumulent dans le foie au contact des cellules fibrogéniques. Ainsi, in vivo, dans un modèle de souris enrichies en cellules MAIT, la fibrose est exacerbée tandis qu’au contraire, les souris déficientes en MAIT sont résistantes au processus fibrogène.
Par ailleurs, des études in vitro démontrent une interaction des cellules MAIT avec les macrophages – ce qui augmente leurs propriétés inflammatoires – et avec les myofibrolastes hépatiques, ce qui stimule leurs propriétés profibrogéniques.

La découverte de ce rôle majeur des cellules MAIT dans l’inflammation et la fibrose associées aux maladies chroniques du foie ouvre donc la voie à une approche thérapeutique antifibrogénique qui ciblerait ces cellules.
Nature communications 1er juin 2018

Similar posts
  • Combattre les effets délétères d’un foie trop gras grâce au microbiote 70 à 80 % des personnes souffrant d’obésité et de diabète présentent une stéatose hépatique, ce qui conduit rapidement au développement d’une insuffisance hépatique, synonyme de risque de cancer et capacité réduite à filtrer les toxines environnementales et alimentaires.  Or, faute de médicament pour combattre cette maladie dite du « foie gras », les seules [...]
  • Bienvenue à ARRIGE pour une utilisation responsable dans l’édition du génome Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour voir entièrement ce contenu. Veuillez Login pour accéder au [...]
  • Les bases théoriques et conceptuelles de la génétique doivent être repensées En collaboration avec RTFlash, édito du Sénateur René Trégouët du 6 juillet 2018 De la découverte de la structure de l’ADN par Watson et Crick en 1953 à la première carte complète du génome humain en 2003, il a fallu 50 ans d’efforts et de recherches, tant les difficultés scientifiques et techniques à surmonter étaient [...]
  • Maladies chroniques du foie : vers une nouvelle approche thérapeutique  Communiqué de presse Université Paris Diderot En collaboration avec l’équipe «Inflammation et stress dans les maladies du foie» du Centre de Recherche sur l’Inflammation (UMR 1149-Inserm-Université Paris Diderot), des équipes des services d’hépatologie, d’anesthésie-réanimation et d’anatomo-pathologie de l’hôpital Beaujon AP-HP, de l’Université Paris Diderot et de l’Institut Cochin (UMR 1016,Inserm–Université Paris Descartes), ont démontré qu’une [...]
  • Un test pour évaluer l’évolution du cancer du côlon Chez les patients atteints d’un cancer colorectal, l’infiltration de la tumeur par des cellules immunitaires fournit des indications sur l’évolution probable de la maladie et constitue donc un outil de pronostic potentiel. Une équipe de chercheurs de l’Inserm, de l’Université Paris Descartes et de médecin de l’AP-HP a exploité cette propriété pour mettre au point [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite