Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Les immunoconjugués mobilisent largement à Tours

Article de Marion Baschet-Vernet

Le franc succès rencontré par les Assises Industrielles de l’Anticorps (AIS 2017) en juin dernier démontre l’intérêt continu dans les immunoconjugués, nouvelles armes contre le cancer, mais aussi fers de lance de la croissance des entreprises.

AIS 2017- crédit Gaël Kazaz

AIS 2017- crédit Gaël Kazaz

Pour la cinquième édition des Assises Industrielles de l’Anticorps (AIS), un événement qui se tient en alternance à Tours et Montpellier, les co-organisateurs Polepharma, MAbDesign et le LabEx MAbImprove ont choisi de s’intéresser aux Antibody Drug Conjugates (ADCs). Au travers de la chimiothérapie vectorisée, l’idée est de combiner la spécificité de l’anticorps à la puissance d’un composé hautement cytotoxique afin de libérer ce dernier directement au sein de la tumeur, tout en limitant son impact sur les cellules saines. Plus de 300 experts académiques et industriels, dont 20% d’internationaux selon Fabien Riolet, directeur général de Polepharma, ont assisté aux Assises AIS qui se sont tenues les 27 et 28 juin derniers, à Tours, en Indre-et-Loire, sous l’égide de grands industriels tels que Sanofi, Pierre Fabre et le LFB qui investissent dans le développement des anticorps thérapeutiques et des ADCs.

65 ADCs en évaluation clinique

En introduction, Ravi Chari, Vice-Président Chemistry & Biochemistry de ImmunoGen, et Rakesh Dixit, Vice-Président R&D, Global Head, Biology Assessment chez MedImmune, ont rappelé les enjeux d’un marché qui se joue à l’international aujourd’hui, sans sous estimer les défis encore importants liés au développement clinique et à l’industrialisation.


Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour voir entièrement ce contenu.

Veuillez Login pour accéder au contenu.

ais_2017_06_a_gael_kazaz_img_5168

La cinquième édition des Assises Industrielles de l’Anticorps (AIS 2017) ont rassemblé plus de 300 experts académiques et industriels, dont 20% d’internationaux, à Tours, en Indre-et-Loire. (Photo ) attribuées Gaël Kazaz)

ais_2017_06_a_gael_kazaz_img_5612

 

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

InnovIn Med