Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Les enjeux de l’expérimentation animale

La commission européenne a rejeté le 3 juin dernier la pétition Stop vivisection visant à interdire en europe toute expérimentation animale et à abroger la directive européenne de 2010 qui réglemente l’usage des animaux à des fins scientifiques. la commission européenne s’est prononcée en faveur de la poursuite de l’expérimentation animale, estimant que les modèles animaux restent indispensables pour de nombreuses recherches.

Si cette Initiative citoyenne européenne (ICE), lancée en 2012 par des ONG et des associations de défense des animaux a recueilli plus d’un million de signatures en moins d’un an, c’est que l’on assiste à une évolution des consciences sur le statut de l’animal dans les sociétés européennes.

Sur les 1 173 000 signatures en Europe, 690 000 provenaient d’Italie. Certains laboratoires italiens ont même dû fermer suite à la pression de l’opinion publique. Ces courants de pensée reflètent de grands changements dans les représentations. Ils ne se limitent pas à la science, mais s’inscrivent dans une réflexion plus large du statut juridique et éthique de l’animal(1). En effet, de plus en plus d’études scientifiques confirment que les animaux sont des êtres sensibles, susceptibles d’éprouver plaisir, douleur et, pour certains, de développer une intelligence et une affectivité considérables(2).

Ce contenu est réservé aux abonnés. Pour continuer cliquer sur le lien ci dessous.
Login & Purchase
Similar posts

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Microbiotes 2018