Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Les champignons filamenteux dégradent le bois grâce à des enzymes d’intérêt pour les biotechnologies.

 L’étude des champignons qui dégradent le bois pour en extraire leurs nutriments a permis la découverte d’une nouvelle famille d’enzymes qui présente un intérêt majeur pour la bio-conversion de biomasse végétale.

 « La collection de champignons filamenteux maintenue au Centre International de Ressources Microbiennes-Champignons Filamenteux (CIRM-CF), de l’INRA et Aix-Marseille Université, comporte 2300 souches de 500 espèces. Cela représente un énorme potentiel de découverte : 30 à 40 % de la collection seront bientôt caractérisées pour leurs potentialités en biotechnologie, soit 400 à 900 souches», affirme Marie-Noëlle Rosso, directrice adjointe du laboratoire « Biodiversité et Biotechnologie fongiques ».

« Nous voulons promouvoir une chimie propre à partir de résidus du bois très rigides et difficiles à transformer. L’enjeu est de valoriser les sous-produits de l’agriculture et de la foresterie sans impacter les autres usages de la biomasse végétale, tels que l’alimentation ou l’utilisation des terres agricoles», ajoute-t-elle.


Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour voir entièrement ce contenu.

Veuillez Login pour accéder au contenu.

Similar posts
  • Trois nuances de biotech en Bretagne Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour voir entièrement ce contenu. Veuillez Login pour accéder au [...]
  • Nosopharm renouvelle son partenariat avec l’Inra Communiqué de presse Cette deuxième campagne de criblage vise à découvrir de nouvelles classes d’agents antimicrobiens pour le traitement des infections multi-résistantes Lyon, France, le 30 mai 2018 – Nosopharm, entreprise innovante dédiée à la recherche et au développement de nouveaux médicaments anti-infectieux, annonce aujourd’hui le renouvellement de son partenariat avec l’Inra – l’Institut National [...]
  • L’Inra confirme son engagement auprès des start-ups et annonce une prise de participation au capital d’EnobraQ   Depuis 2015, l’Inra a adopté une politique de participation dans des start-up, ouvrant ainsi la voie à une nouvelle forme de valorisation économique de ses résultats de recherche. Elle permet aussi d’accompagner l’innovation, de favoriser la réussite de ces jeunes sociétés et de créer des emplois. EnobraQ a été créée à la fin de [...]
  • CARBIOS annonce le développement d’un nouveau procédé, permettant de dépolymériser les fibres de polyester PET des déchets textiles  CARBIOS (Euronext Growth Paris : ALCRB), société pionnière dans le domaine de la bioplasturgie, a franchi une nouvelle étape dans le développement de son procédé de dépolymérisation enzymatique en le rendant applicable aux fibres de polyester PET des déchets textiles. « Transformer des textiles polyesters indésirables en matières premières de haute qualité en utilisant la [...]
  • Le monde agricole en mutation On sentait un bouillonnement cette année au Salon International de l’Agriculture (SIA) 2018. Le stand de l’INRA (l’Institut National de recherche Agronomique) a  été le point d’étape de quelques ministres : Frédérique Vidal, Stéphane Travert, Nicolas Hulot… L’Inra se transforme. Philippe Mauguin, le PDG de l’INRA, est l’artisan d’un rapprochement entre l’INRA et l’IRSTEA (Institut National [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Microbiotes 2018
oulouse ESOF 2018