Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Les CAR-T cells en route vers l’AMM

Le feu devrait passer très bientôt au vert pour les CAR-T cells : la FDA peut les autoriser pour le traitement de la leucémie aiguë lymphoblastique chez l’enfant et le jeune adulte en échec thérapeutique. Mercredi 12 juillet, le comité consultatif pour les traitements oncologiques de l’autorité états-unienne du médicament s’est en effet prononcé unanimement en faveur de l’homologation du Tisagenlecleucel-T (CTL019) développé par l’université de Pennsylvanie et dont le brevet appartient désormais au géant suisse Novartis. Concrètement, le produit devrait ainsi accéder à l’autorisation de mise sur le marché dès la fin du mois de septembre 2017, la FDA suivant généralement les avis de ses comités d’experts.
Cette révolution pour les traitements anti-cancer s’appuie sur la transformation des cellules T cytotoxiques des patients afin qu’elles ciblent les cellules B cancéreuses. Il s’agira de la première thérapie génétique autorisée outre-Atlantique. Les essais cliniques ont montré que cette solution issue du génie génétique donnait accès à la rémission à de jeunes patients en impasse thérapeutique. Sur 63 patients traités entre 2015 et 2016, 52 ont trouvé la rémission. Les autres sont décédés. Fin novembre, 29 conservaient leur rémission.
Novartis espère une réponse similaire de l’EMA et annonce préparer une extension de l’application pour le lymphome diffus à grandes cellules B, le lymphome non hodgkinien le plus courant chez l’adulte.

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Genopole
InnovIn Med