Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Le rôle de la physique dans le développement des embryons enfin dévoilé

Si la formation des embryons évoque la biologie et la génétique, la recherche montre de plus en plus que la physique y joue un rôle important. Une équipe du laboratoire Matière et systèmes complexes a ainsi prouvé que les amniotes se développent en cylindres successifs, emboîtés comme des poupées russes, puis a décrit l’action des forces physiques sur l’embryon. Ces résultats ont été publiés dansPhysical Review E.

Le clade des amniotes englobe les vertébrés tétrapodes dont les embryons se développent dans un sac amniotique. On y retrouve successivement les reptiles, les oiseaux et les mammifères. Selon les travaux du laboratoire Matière et systèmes complexes (MSC, CNRS/Université Paris Diderot), les embryons d’amniotes sont fondamentalement structurés en poupées russes avec cinq cylindres qui se succèdent : le tube neural, le tube digestif, le corps, le sac amniotique et le chorion.

L’ovocyte est pourtant sphérique à la base, avant de s’aplatir en un disque formé d’anneaux concentriques de cellules lorsqu’il passe au stade de blastula1. Les chercheurs ont montré, grâce à des études micromécaniques sur des embryons de poulet, comment passer de cette forme à celle de cylindres. L’alignement et la différence de plasticité entre les cellules spécialisées de chaque anneau créent des tensions au sein de l’embryon, des forces qui le font se plier exactement aux frontières entre ces anneaux jusqu’à former des cylindres emboîtés.

Mais l’équipe est allée encore plus loin en démontrant que le pli du sac amniotique est déclenché par le pli précédent, qui forme le corps de l’animal, lui-même provoqué par les plis qui le précèdent. Il existe donc un phénomène de plis en cascade entièrement dû à des phénomènes physiques déterministes, et non pas contrôlé uniquement par des informations génétiques. Si la morphogénèse pouvait être perçue comme un phénomène avec une forte part d’arbitraire ou d’aléatoire, ces travaux la replacent au contraire dans une véritable explication dynamique, liée à des phénomènes physiques clairement identifiés.

© MSC

© MSC
Imagerie in vivo du déclenchement du pli du sac amniotique côté queue (à gauche) et côté tête (à droite). Le corps de l’animal provoque la contraction d’un anneau périphérique qui devient le sac amniotique.

© MSC

© MSC
Principe de construction des amniotes. Des anneaux emboîtés servent d’instruction pour des plis en cascade aboutissant à un animal allongé ayant des tubes (nerveux, digestif) et ensaché dans un sac amniotique. Les frontières entre anneaux localisent les plis ainsi que la force qui cause les plis (tirets).

© MSC

Notes :

1 Stade du développement embryonnaire au cours duquel les cellules périphériques (les blastomères) se rassemblent pour former l’embryon..

Références :

Physics of Amniote Formation
V. Fleury, A. Vaishnavi Murukutla, N. R. Chevalier, B. Gallois, M. Capellazzi-Resta, P. Picquet, and A. Peaucelle
Phys. Rev. E 94, 022426 (2016)
http://journals.aps.org/pre/abstract/10.1103/PhysRevE.94.022426

Communiqué CNRS

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Mab Design