Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Le coût sanitaire de l’exposition aux perturbateurs endocriniens

Le coût sanitaire direct et indirect de l’exposition aux produits contenant des perturbateurs endocriniens (PE) pourrait s’élever à plus de 340 milliards de dollars par an aux Etats-Unis. Ce coût correspondrait à 2,33% du PIB des Etats-Unis par an (contre 1.2% à 2% du PIB pour l’UE).

La différence entre l’UE et les Etats-Unis serait le fait de réglementations différentes en ce qui concerne notamment les PBDE, des substances ignifuges également appelées « retardateurs de flammes » utilisées notamment dans les meubles ou les emballages. Beaucoup moins réglementés qu’en Europe, les PBDE seraient à l’origine des deux tiers des coûts sanitaires liés aux PE aux Etats-Unis, soit environ 200 Mds$ (contre100 Mds$ par an en Europe, selon l’étude publiée en 2015). 

Aux Etats-Unis, l’exposition aux PBDE a, selon eux, entraîné 11 millions de points de quotient intellectuel (QI) perdu et 43.000 cas de retard intellectuel, alors que les pesticides ont abouti à la perte de 1,8 million de points de QI et à 7.500 cas de retard intellectuel. En mesurant l’impact de l’ensemble des PE, y compris des phtalates et du bisphénol A, les chercheurs sont également parvenus à 245.000 cas de diabète et 240.000 cas d’infertilité masculine, 10.000 décès prématurés dus à des maladies cardiovasculaires, 1.500 cas d’autisme et 4.400 cas de TDAH (trouble du déficit de l’attention) aux Etats-Unis. 11 octobre The Lancet Diabetes and endocrinology.

 

Similar posts
  • CARBIOS annonce le développement d’un nouveau procédé, permettant de dépolymériser les fibres de polyester PET des déchets textiles  CARBIOS (Euronext Growth Paris : ALCRB), société pionnière dans le domaine de la bioplasturgie, a franchi une nouvelle étape dans le développement de son procédé de dépolymérisation enzymatique en le rendant applicable aux fibres de polyester PET des déchets textiles. « Transformer des textiles polyesters indésirables en matières premières de haute qualité en utilisant la [...]
  • L’importance de l’éducation et de la prévention pour surmonter le défi du diabète Ce 14 novembre a marqué la 28ème édition de la Journée mondiale du diabète, une occasion unique pour Sanofi et ses partenaires de réaffirmer leur volonté de lutter contre cette maladie et de sensibiliser l’opinion publique à cette épidémie mondiale.   Le diabète poursuit sa progression mondiale et représente plus que jamais une véritable menace [...]
  • Cellules-souches : nous devons poursuivre les recherches En partenariat avec RTFlash Vendredi, 13/10/2017  Version PDF zoom Il y a presque 20 ans, les équipes de recherche de James Alexander Thomson, Joseph Istkovitz-Eldor et Benjamin Reubinoff, parvenaient à  produire les premières lignées de cellules-souches embryonnaires chez l’homme, faisant entrer la médecine dans une nouvelle ère, celle de la médecine régénérative, capable potentiellement de [...]
  • Le bisphénol A reconnu comme « perturbateur endocrinien » par l’Agence européenne des produits chimiques Le bisphénol A (BPA) a été reconnu comme un « perturbateur endocrinien » par l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) dans un communiqué publié le 17 juin.  Le  (BPA), utilisé notamment dans l’industrie du plastique, était déjà présent sur cette liste des « substances extrêmement préoccupantes » pour sa toxicité sur le système reproductif. L’ECHA reconnaît désormais que ce BPA [...]
  • Succès de l’introduction en bourse de Valbiotis ↓ Valbiotis, société créée en 2014, annonce le succès de son introduction en bourse. L’entreprise, implantée à La Rochelle, a levé 11,5 millions d’euros sur Alternext. L’offre a été sursouscrite 1,5 fois et la clause d’extension intégralement mise en œuvre. Par ailleurs, le prix de l’action a été fixé à 10,5 euros, en milieu de [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite