Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Le foie, reflet de notre santé

 

Les traitements de l’hépatite C étant devenus très efficaces, en 2017, les hépatologues se préoccupent d’autant plus de la prise en charge des autres maladies du foie, leur dépistage, leur prévention et l’état de la recherche. Ainsi, le Paris Hepatitis Conference devient le Paris Hepatology Conference.

En effet, les innovations majeures dans le traitement de l’hépatite C laissent espérer une éradication, à plus ou moins long terme. Tout est question maintenant d‘accès au traitement, donc de financement et de prix, de dépistage et de volonté politique de santé.  Désormais, la communauté scientifique et les praticiens peuvent s‘atteler à lutter de la même façon contre les autres maladies hépatiques chroniques et/ou incurables. Les spécialistes estiment que près de 30% de la population générale adulte est potentiellement atteinte d’une maladie du foie, identifiée ou non. Une étude récente évalue que 1/3 seulement des porteurs d‘anomalies hépatiques est connu et suivi. Celles-ci accompagnent souvent des maladies chroniques tels le diabète de type 2, l’obésité ou encore l’HTA. Ainsi, le foie pourrait être un carrefour de retentissement de maladies métaboliques et/ou cardiovasculaires qui viennent compléter les étiologies liées à l‘alcool et aux virus. C’est la raison pour laquelle dès cette année, le PHC a consacré 3/4 des sessions et des ateliers à ces maladies qui, comme la maladie virale et la maladie alcoolique, conduisent à la cirrhose et au cancer du foie.

Le 10e PHC a rassemblé les 30 et 31 janvier plus de 1 300 experts du monde entier, parmi les plus renommés, pour débattre sur ce qui fait actualité : les hépatites et l’accès au traitement de l’hépatite C dans le monde, la stéatohépatite non alcoolique (NASH), le cancer, les maladies terminales du foie, l’avenir de la transplantation… Leur objectif : fournir un traitement et une prise en charge optimaux au plus grand nombre de patients possible, garantissant les meilleures chances de guérison, partout dans le monde.

 

photo-patrick-marcellin2014Tribune libre du Professeur Patrick Marcellin,

Président du 10th PHC,Hépatologue et directeur de l’Unité de recherche INSERM sur les Hépatites Virales Hôpital Beaujon (AP-HP), Inserm CRI, Université Paris-Diderot

 

 

 

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

InnovIn Med