Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

L’ADN d’un homme vivant a été modifié

Des médecins de l’hôpital d’Oakland en Californie ont édité l’ADN d’un patient souffrant de la maladie de Hunter en y ajoutant un nouveau gène. Aux patients atteints de ce syndrome fait défaut une enzyme qui décompose les mucopolysaccharides, macromolécules glucidiques formant d’importants composants des matrices extracellulaires des tissus conjonctifs. Les médecins ont injecté directement dans le corps du patient, ce qui est exceptionnel, des milliards d’exemplaires d’un gène correcteur et des ciseaux cellulaires pour couper le gène à un endroit précis. Une perfusion de 2 à 3 heures à suffi à les insérer dans l’organe. Il faudra quelques mois pour connaître les résultats de l’opération.

Similar posts
  • Progrès de Pfizer en thérapie génique Pfizer poursuit sur sa lancée dans le domaine des thérapies géniques avec un candidat médicament dans le domaine de la myopathie de Duchenne. Pfizer a lancé une étude clinique de phase 1b afin d’évaluer son candidat de thérapie génique (minidystrophine), le PF-06939926, chez des garçons atteints de myopathie de Duchenne ou DMD (dystrophie musculaire de [...]
  • La thérapie génique guérit l’hémophilie Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour voir entièrement ce contenu. Veuillez Login pour accéder au [...]
  • GenSight Biologics obtient l’autorisation du MHRA de démarrer l’étude clinique de phase I/II PIONEER de la thérapie génique G... Communiqué de presse Premier essai clinique chez l’homme de l’optogénétique associée à une technologie de stimulation Paris, France, le 10 janvier 2018, 7h30 CET – GenSight Biologics (Euronext : SIGHT, ISIN : FR0013183985, éligible PEA-PME), société biopharmaceutique dédiée à la découverte et au développement de thérapies géniques innovantes pour le traitement des maladies neurodégénératives de [...]
  • Médecine régénératrice de la peau pour un enfant atteint de maladie rare Un enfant de 7 ans atteint d’une maladie rare héréditaire de la peau, l’épidermolyse bulleuse jonctionnelle (EBJ) a reçu une greffe en 2015 qui a permis de reconstituer son épiderme à 80 %. L’équipe de Michèle de Luca, du Centre de médecine régénératrice de Modène (Italie) a prélevé des parties saines de la peau du [...]
  • Portraits de start-ups japonaises Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour voir entièrement ce contenu. Veuillez Login pour accéder au [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite