Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

La prédiction informatique à l’aide de la médecine régénérative

Une équipe internationale de scientifiques, basée à l’Université de Bristol, a montré qu’il était possible de re-programmer tout type de cellules humaines en un autre type cellulaire sans passer par la « case » cellule souche.

Le système créé, connu sous le nom de Mogrify, est une ressource bioinformatique qui permet de prédire le meilleur procédé de re-programmation, selon le type cellulaire de départ et le type cellulaire que l’on souhaite obtenir. Le processus biologique, appelé transdifférenciation, est en grande partie à l’origine des espoirs et des avancées de la médecine régénérative.

Actuellement, le remplacement d’un organe endommagé ou défectueux nécessite une transplantation de l’organe en question à partir d’un donneur immunologiquement compatible. Ce système pourrait accélérer, et améliorer, l’efficacité de la production de cellules de remplacement sans avoir recours à un greffon.

La recherche, qui a duré cinq ans, a porté sur l’élaboration d’un algorithme informatique permettant de prédire les facteurs cellulaires impliqués dans la transformation des cellules. « Mogrify » combine pour un type cellulaire donné, d’une part des données d’expression génétique, et, d’autre part, les systèmes régulateurs parallèles, pour prédire les facteurs cellulaires indispensables à l’induction de la transdifférenciation. Les premiers essais, faits en étroite collaboration avec l’Université de Monash en Australie, ont été extrêmement encourageants et les auteurs ont ainsi créé un atlas de reprogrammation cellulaire.

Georges Simmonds pour en partenariat avec RT Flash

University of Bristol

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite