Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Javier Pizarro-Cerda, chercheur à l’Institut Pasteur, a reçu le 12e prix Georges, Jacques et Elias Canetti pour ses travaux sur la listériose

 

Javier Pizarro Cerda en août 2017 - Crédit Institut Pasteur

Javier Pizarro Cerda en août 2017 – Crédit Institut Pasteur

 

 

 

Javier Pizarro-Cerdà, chercheur à l’Institut Pasteur, a reçu le 12ème prix Georges, Jacqus et Elias Canetti pour ses travaux sur la listériose et plus particulièrement pour sa découverte du premier antibiotique secrété par Listeria Monocytogene, bactérie responsable de cette grave maladie d’origine alimentaire. Le Prix lui a été remis par Pierre Arditi  le 5 septembre en présence des fondateurs du Prix et de Christian Bréchot, directeur général de l’Institut Pasteur.

Depuis sa création en 2006, le prix Georges, Jacques et Elias Canetti a permis de soutenir chaque année des scientifiques de l’Institut Pasteur pour leurs travaux dans le domaine des maladies infectieuses. Le lauréat 2017 est Javier Pizarro-Cerdà, microbiologiste cellulaire et directeur de recherche au sein du département de Biologie cellulaire et infection de l’Institut Pasteur. Il a rejoint l’Institut Pasteur en 1999, au sein de l’unité Interactions bactéries-cellules, dirigée par le Pr Pascale Cossart. Ses travaux portent sur la bactérie Listeria monocytogenes, responsable de la listériose.

Grâce à  l’utilisation de diverses technologies de pointe, le chercheur et son équipe ont approfondi les connaissances scientifiques sur les mécanismes moléculaires utilisés par L. monocytogenes pour engendrer des infections. Ils ont récemment décrit le premier antibiotique secrété par L. monocytogenes. Cet antibiotique élimine des bactéries protectrices présentes dans notre microbiote intestinal, facilitant ainsi le développement de la listériose. Grâce à  cette découverte majeure, Javier Pizarro-Cerdà et son équipe contribuent aujourd’hui au développement de nouvelles thérapies antibactériennes.

En France, la listériose touche environ 400 personnes par an. C’est une maladie à déclaration obligatoire depuis 1998. Cette surveillance microbiologique étroite est assurée à  l’Institut Pasteur par le Centre national de référence (CNR) des Listeria, en lien avec l’Institut de veille sanitaire (InVS).

La listériose est une infection grave, d’origine alimentaire, due à  la bactérie L. monocytogenes. Elle entraîne une septicémie ou une infection du système nerveux central. Chez la femme enceinte, elle peut provoquer un avortement, un accouchement prématuré ou une infection néonatale grave. La listériose est mortelle dans 20 à 30% des cas survenant en dehors de la grossesse.

d’après un communiqué Pasteur

 

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Genopole
InnovIn Med
Immunotherapies for infectious deseases