Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

IAR accélère l’essor de la bioéconomie en France

Interview  de Thierry Stadler, président du pôle de compétitivité IAR (Industrie Agro Ressources).

Thierry Stadler, président du pôle IAR

Thierry Stadler, président du pôle IAR

Décloisonner, valoriser toutes les étapes de production des matières agricoles jusqu’à leur transformation, faire se rencontrer des environnements qui ne se seraient jamais rencontrés, tels sont les axes qui favorisent l’émergence de la bioéconomie.

Thérèse Bouveret : Vous inaugurez la ferme Expérimentale 112 lors des Culturales à Reims, les 14 et 15 juin prochain ?

Thierry Stadler : A l’origine de la ferme 112, il y a une base aérienne (la BA 112) libérée par l’armée dans le cadre de la réforme. La Chambre d’agriculture de la Marne a décidé de racheter ce terrain disponible de 349 ha pour y monter une ferme expérimentale. Il comporte des infrastructures qui peuvent servir de show room, de stockage  et des terrains agricoles. Une association s’est montée associant  notamment, la chambre d’agriculture, le Crédit Agricole, Groupama, des coopératives et groupes agroindustriels…. pour acquérir ces terrains qui lui ont été rétrocédés par le Grand Reims. Cette ferme est destinée à expérimenter de nouvelles pratiques culturales, des matériels agricoles, et un certain nombre de démonstrations grandeur nature d’innovations . Opérationnelle depuis un an, cette ferme va être inaugurée à l’occasion des Culturales, un évènement périodique organisée par Arvalis, l’Institut technique des grandes cultures ( lin, chanvre, blé ). En tant que partenaire d’Arvalis et de l’Institut de la betterave, deux parmi les 17 instituts agricoles, j’ai présidé le 4 juin dernier le jury de la deuxième édition des trophées d’ITA innov le 4 juin dernier au Museum d’Histoire  Naturelle à Paris.

Le jury du prix ITA Innov. Thierry Stadler, le troisième à partir de la droite -crédit ACTA

Le jury du prix ITA Innov. Thierry Stadler, le troisième à partir de la droite -crédit ACTA

TB : Le pôle IAR que vous présidez a fêté ses dix ans en 2015. Quels sont ses grands objectifs?

T.S : Le bilan à dix ans est le suivant : nous avons labellisé 224 projets financés ce qui représente une masse de projets de 1,6 Milliard d’euros. Les objectifs du pôle sont en lien avec la stratégie nationale de bioéconomie  qui a été présentée le 18 janvier 2017 au Conseil des ministres. IAR travaille sur l’ensemble des thématiques liées à la production des bioressources et leurs valorisations à des fins alimentaires, industrielles et énergétiques. En tant que pôle de compétitivité,  IAR s’implique également dans deux des 9 solutions de la France Industrielle. Il est ainsi actif sur la solution « Nouvelles Ressources » et la chimie biosourcée ainsi que dans la solution « alimentation intelligente ». Sur cette dernière, IAR a lancé le consortium national Protéines France avec 7 industriels.


Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour voir entièrement ce contenu.

Veuillez Login pour accéder au contenu.

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite