Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Global Bionergies coordonne un consortium industriel dans le cadre d’un programme européen pour produire de l’essence et du kérosène à partir de bois tendre

Global Bioenergies a annoncé le 14 mai le démarrage d’un projet de 3 ans, baptisé REWOFUEL, visant à valider une nouvelle chaîne de valeur associant son procédé Isobutène à ceux développés par deux leaders technologiques européens, Sekab et Neste Engineering Solutions. L’objectif est de convertir les résidus forestiers de bois tendre, actuellement peu valorisés, en isobutène renouvelable de deuxième génération puis en composés miscibles dans l’essence et en kérosène.

Le consortium coordonné par Global Bioenergies a signé un accord de subvention de 13,9 M€ (dont 5,7 M€ pour GBE) avec l’INEA (Agence exécutive pour l’innovation et les réseaux), au nom de la Commission Européenne, à l’issue d’un processus compétitif très sélectif mené par des experts indépendants.

Avec des résidus forestiers estimés à environ 145 millions de tonnes par an, l’UE dispose du potentiel nécessaire pour déployer des bioraffineries d’un genre nouveau par centaines. «Toutes les phases du processus en sont à un stade de développement avancé et correspondent à des innovations de rupture, qu’il s’agisse de l’extraction des sucres du bois, de leur conversion en bio-isobutène puis en essence et en kérosène, ou encore de la production de produits chimiques à base de lignine» déclare Jonas Markusson, Directeur de l’innovation de SEKAB.

Les 11 partenaires du projet, issus de huit États membres de l’UE, ont signé un accord avec l’INEA qui gère le défi sociétal « Énergies sûres, propres et efficaces » du programme Horizon 2020 et apporte aux parties prenantes une expertise et une gestion de programme de haute qualité.

L’objectif est de mettre en œuvre la chaîne de valeur visée, à l’échelle du mètre cube, en combinant les technologies et le savoir-faire des partenaires : fourniture et processing des résidus de bois tendre par Graanul Invest AS (Estonie) ; conversion des résidus en hydrolysats en utilisant la technologie CelluAPP® par SEKAB (Suède) ; conversion fermentaire des hydrolysats en bio-isobutène par Global Bioenergies (France et Allemagne) ;  transformation du bio-isobutène en carburants – en adaptant les technologies NExETHERS et NExOCTANE de nouvelle génération – par Neste Engineering Solutions (Finlande) ;  ingénierie préliminaire d’une usine intégrée de conversion de bois en isobutène puis en carburants par TechnipFMC et IPSB (France) ; évaluation des applications essence par Repsol (Espagne) ; évaluation des applications kérosène par SkyNRG (Pays-Bas) ; valorisation du flux de lignine par Peab Asfalt (Suède) ; valorisation des protéines issues de la biomasse résiduelle par Ajinomoto Eurolysine (France) ; et évaluation de la durabilité et des bénéfices environnementaux par l’Institut de l’Energie de l’université de Linz (Autriche).

Le budget total du programme s’élève à 19,7 M€, le solde sera apporté par les participants. Par ailleurs, REWOFUEL sera soutenu par de nombreux industriels dont Air France et Safran.

« Alors que notre premier projet d’usine commerciale, basée sur les sucres de betterave, continue de progresser, cette nouvelle subvention du programme H2020 soutient notre stratégie de diversification des matières premières utilisables dans notre procédé Isobutène et ouvre la voie au déploiement de notre technologie dans de nouvelles zones géographiques » conclut Marc Delcourt, Directeur Général de Global Bioenergies.

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite