Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Des peptides pour un traitement ciblé de maladies graves

Antoine Prestat, directeur de Pep-Therapy

Antoine Prestat, directeur de PEP-Therapy

Angelita Rebollo, co-fondatrice de PEP-Therapy et directrice de recherche Inserm

Angelita Rebollo, co-fondatrice de PEP-Therapy et directrice de recherche Inserm

PEP-Therapy est une jeune start-up qui développe des peptides pénétrants et interférents (CP&IP). Son premier produit cible plusieurs cancers, notamment le cancer du sein triple négatif.

Le cancer du sein triple négatif est un sous-type de cancer très agressif et à fort besoin médical, appelé ainsi parce que les cellules cancéreuses sont négatives pour les récepteurs aux œstrogènes, à la progestérone et à HER2, un récepteur au facteur de croissance épidermique ErbB. Il concerne 20 % des cancers, ne répond pas aux hormonothérapies, aux monothérapies et a tendance à récidiver après traitement avec des chimiothérapies


Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour voir entièrement ce contenu.

Veuillez Login pour accéder au contenu.

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

AIS2018
oulouse ESOF 2018
Medfit2018