Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Alsachim : des molécules marquées aux isotopes pour des «kits de diagnostic» aux nombreuses applications

Créée en 2005 à Strasbourg, la société Alsachim est vite devenue un « incontournable » du suivi des molécules médicamenteuses. Fin 2017, elle assurait son essor international futur en intégrant le groupe japonais Shimadzu, pionnier des instruments nécessaires à l’analyse de ses molécules. Ensemble, ils envisagent désormais aussi des applications « clés en main » dans l’agro-alimentaire et l’environnement.

En 2005, deux ex-étudiants de l’Université de Strasbourg, Jean-François Hoeffler (docteur en chimie organique) et Toufik Fellague (DESS en biochimie), décident de se lancer dans la synthèse de molécules médicamenteuses marquées aux isotopes stables. Le principe est d’y substituer plusieurs atomes par l’un de ses isotopes stables pour pouvoir ensuite suivre ces molécules marquées ou taguées (voir encadré).

Le Prix Nobel Jean-Marie Lehn les encourage alors d’un « Allez-y, foncez ! »


Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour voir entièrement ce contenu.

Veuillez Login pour accéder au contenu.

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Maison de la chimie 2018