Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

À l’ère des biosimilaires, la Chine monte en gamme et vise l’Europe

Le succès des biomédicaments dans le traitement de pathologies graves comme le diabète ou les cancers et l’arrivée à échéance du brevet de plusieurs molécules « vedettes » d’ici 2020 poussent à la diffusion des biosimilaires : un phénomène mondial. La Chine est dans la course : elle y voit l’opportunité de monter en gamme sur ce terrain, et l’investissement sur son sol des géants de l’industrie pourrait réduire le coût de ces thérapies.

carte-de-chine-dessinee-dans-une-boite-de-petri

 ——–

Le scepticisme à l’égard des biosimilaires, dont l’équivalence en efficacité et en innocuité à un médicament princeps est rigoureusement établie, s’est largement estompé depuis la mise sur le marché d’Omnitrope par l’EMA en 2006 ; et le plus spectaculaire reste à venir, avec l’entrée en scène du similaire des anticorps monoclonaux et autres très larges protéines comme Humira (adalimumab), Rémicade (infliximab) et Rituxan (rituximab).

L’enjeu est colossal, tant pour les fabricants qui convoitent une manne de 150 milliards de dollars générés par ces molécules sur leurs sept principaux marchés (Etats-Unis, France, Allemagne, Italie, Espagne, Grande-Bretagne et Japon) que pour les systèmes de santé publique, pour lesquels une baisse de 10 à 30% du prix de ces produits induirait de vastes économies.

L’Europe est en avance, en termes d’adoption ; elle compte une trentaine d’homologations depuis 2006, et les Etats-Unis sont en rattrapage (sept homologations depuis 2015). Mais sur le plan de la production, dont la maîtrise des coûts est nécessaire pour faire baisser les prix, il faut compter avec l’Asie et en particulier, avec la Chine.

——-


Vous devez être abonné(e) et connecté(e) pour voir entièrement ce contenu.

Veuillez Login pour accéder au contenu.

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

oulouse ESOF 2018
Medfit2018