Une vision stratégique de l'actualité scientifique et technologique du secteur des biotechnologies.

Le Groupe SOUFFLET et l’Inra signent un accord pour créer des synergies de recherche pour développer des filières durables et performantes

Partenaires de longue date, le Groupe SOUFFLET et l’Inra souhaitent poursuivre leurs collaborations de recherche. Jean-Michel Soufflet, Président du Directoire du Groupe SOUFFLET, et Philippe Mauguin, PDG de l’Inra, ont signé le 14 février, au siège de l’Inra, une convention de partenariat pour 4 ans (2017-2021). L’objectif est de renforcer les collaborations  entre les deux organismes autour d’une vision partagée :  l’innovation est un élément stratégique pour répondre aux nombreux enjeux de l’agriculture et des filières agroalimentaires, notamment en matière de réponses aux exigences sociétales et de compétitivité.

Réussir les transitions agronomiques et agroalimentaires

Le Groupe SOUFFLET et l’Inra partagent le même objectif : intensifier les partenariats de recherche pour réussir la transformation durable des filières agricoles, de l’assiette jusqu’au champ, pour les filières blés, orges et légumes secs. Renforcer l’expertise agronomique est l’une des priorités. Les sujets de recherche sont nombreux, tels l’impact sur les sols de la culture de lentilles et de protéagineux (teneur en carbone, potentiel de rendement) dans une optique de diversification des assolements, ou l’optimisation des apports d’azote et de produits de protection des plantes dans les pratiques culturales en France.

L’enjeu est de renforcer les dispositifs de recherche pour mieux répondre aux demandes des consommateurs en France et à l’étranger. La recherche est également indispensable pour développer des produits plus qualitatifs : utilisation de protéines végétales dans l’alimentation, ou l’allègement en sucre, en matières grasses et en sel sur produits finis de la Boulangerie-Viennoiserie-Pâtisserie sans impact sur la texture et le goût, par exemple.

« Il est essentiel de partager des visions stratégiques, des connaissances et des savoir-faire pour aller vers l’innovation avec les acteurs des filières agricoles et alimentaires. Réussir la transition agro-écologique pour contribuer à une alimentation sûre, saine et à moindre impact sur l’environnement » estime Philippe Mauguin.

« La montée en gamme des filières céréalières est une nécessité, et la recherche et l’innovation en sont le moteur. Pour réussir la transition, il est essentiel de réunir les savoir-faire. C’est l’objectif de cette convention » explique Jean-Michel Soufflet.

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Dernière Lettre parue

Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)
Cliquez sur l'image pour accéder à la lecture via Calaméo (accès réservé aux abonnés)

Abonnement

(abonnement aux éditions de la Lettre et accès intégral au site)

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Microbiotes 2018